Papiers Volés

Clyde Chabot a écrit ce texte en avril dernier après s’être fait dérober son portefeuille à Marseille, où elle venait tout juste de s’installer. En partant de l’anecdotique, le texte brosse un portrait plus large de la ville et de son rapport à celle-ci. Il questionne le vol mais aussi son déménagement, sa tentative de reprendre racine ici, dans le sud, loin de sa vie parisienne. À travers l’écriture, c’est tout un questionnement identitaire qui surgit et le fil de l’écriture dramatique qui se déroule.
Ce texte a été expérimenté sur un plateau pour la première fois lors d’une Permutation en juillet dernier au Pôle Nord / Agence de Voyages imaginaires à l’Estaque avec Fabio Dolce (danseur et chorégraphe – cie Essevesse) et Carole Errante (metteuse en scène et interprète – cie la CriAtura).
Ensemble ils ont travaillé sur « Papiers Volés » et de cette rencontre est née l’envie de co-créer ensemble un spectacle théâtral et chorégraphique à partir du texte…

DISTRIBUTION

Texte : Clyde Chabot
Mise en scène et chorégraphie : Clyde Chabot, Carole Errante et Fabio Dolce,
Scénographie : Charlotte Arnaud
Lumières : Juliette Romens
Costumes : Gwladys Duthil
Vidéo : Trecy Afonso / Muriel Habrard

AGENDA

Il n’y a aucun évènements à venir pour le moment.

+ Voir toutes les dates

EXTRAIT DE TEXTE

Et si c’était cela prendre racine à Marseille
Ce vol comme un passage obligatoire
Un baptême de la ville
Au-delà du rivage, des collines, des paysages et couchers de soleil

La brutalité
Comme une entrée en intimité
Marseille avec ce vol me retire toute identité

Me prend nue
Entière
Dans ses bras
Comme une obligation de repartir à zéro

Pour arriver véritablement ici
Comme une effraction obligatoire
Pour s’inscrire dans le paysage

DOSSIER ARTISTIQUE

Action financée par la Région Île-de-France, avec le soutien de la SPEDIDAM*

LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.