Papiers Volés

Clyde Chabot a écrit Papiers volés après s’être fait dérober son portefeuille au printemps 2021 à Marseille, où elle venait de s’installer.

En partant de l’anecdotique, le texte questionne la tentative pour l’autrice de reprendre racine dans le sud, où ses grands-parents, quittant la Tunisie, sont arrivés dans les années 50 et où elle a grandi enfant. Et de vivre entre deux villes, Paris et Marseille, aujourd’hui, avec en sous-texte la crise sanitaire. La pièce brosse aussi un portrait passionné de cette ville par le prisme du vol, du service des objets trouvés et de certains quartiers fleuris. À partir d’un fait divers, c’est un questionnement identitaire jusqu’à la plus lointaine enfance qui ressurgit, au fil de l’écriture dramatique et chorégraphique qui se déroule. L’écriture apparaît comme un sursaut, une solution possible, pour mener l’enquête jusqu’au voleur et reconquérir sa propre identité.

 

« Au plateau Clyde Chabot, le chorégraphe et danseur Fabio Dolce, la metteure en scène et danseuse Carole Errante rejouent ce vol initial, diffractent et multiplient leurs singularités artistiques pour déplier les diverses strates de nos identités composites, et s’emparent de cette parole tout en faisant résonner leurs corps, occupant tout à tour différentes places dans ce récit qui, par-delà la banalité des faits, nous propulse dans plusieurs temps et espaces, pour tenter de cerner un parcours, celui de l’autrice, qui, de la Sicile à la Tunisie, de Paris à Marseille, des beaux quartiers aux cités, ne cesse d’écrire sur ce qui en nous, par-delà les générations et les continents, continue de se déplacer, sur notre capacité à être pluriel.e.s, par delà les injonctions identitaires. »

Laurence de la Fuente, dramaturge

 

A l’issue d’une Permutation en juillet 2021 au Pôle Nord / Agence de Voyages imaginaires à Marseille, cette création a été accueillie en résidence par Lieux Publics, Centre national et Pôle européen de création pour l’espace public à Marseille et à La Distillerie, Lieu de Fabrique à Aubagne, avant une ouverture aux professionnels le 1er juin, puis une représentation au Théâtre Jean Vilar de L’Ile-Saint-Denis dans le cadre du festival Scènes du 6. Elle se poursuit à l’automne 2022 à la Distillerie et au Théâtre de la Cité à Marseille. Après une première écriture scénique au printemps 2022, les enjeux sont un développement du travail chorégraphique, sonore et vidéo.

DISTRIBUTION

Texte : Clyde Chabot
Mise en scène, chorégraphie et interprétation : Clyde Chabot, Carole Errante (cie La CriAtura) et Fabio Dolce (cie Essevesse)
Scénographie : Charlotte Arnaud et Caroline Frachet
Lumières : Juliette Romens et Thibaud Gagneux
Costumes : Gwladys Duthil
Vidéo : Trecy Afonso
Dramaturgie : Laurence de la Fuente
Photographie : Raphaël Arnaud

AGENDA

+ Voir toutes les dates

EXTRAIT DE TEXTE

Et si c’était cela prendre racine à Marseille
Ce vol comme un passage obligatoire
Un baptême de la ville
Au-delà du rivage, des collines, des paysages et couchers de soleil

La brutalité
Comme une entrée en intimité
Marseille avec ce vol me retire toute identité

Me prend nue
Entière
Dans ses bras
Comme une obligation de repartir à zéro

Pour arriver véritablement ici
Comme une effraction obligatoire
Pour s’inscrire dans le paysage

DOSSIER ARTISTIQUE

Action financée par la Région Île-de-France, avec le soutien de la SPEDIDAM*

LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.